Préservation des ressources et efficacité énergétique

La préservation des ressources est un défi majeur du 21e siècle. Ciments du Maroc s'est engagé depuis longtemps dans un vaste chantier d'économie des ressources naturelles utilisées dans ses processus de production et de préservation de l'environnement. Ceci, en ayant recours aux technologies les plus innovantes et les moins polluantes et aux techniques qui permettent la plus grande économie possible d'eau et d'énergie. Pour Ciments du Maroc, le développement durable commence là où s'arrête le gaspillage.

Un dispositif de production ciment certifié ISO 14001 V 2015

Ciments du Maroc a mis en place dans tous ses sites de production un système de management environnemental certifié ISO 14001 V 2015, actant ainsi son engagement dans ce cercle vertueux qu’est l’amélioration progressive de sa gestion en faveur de la limitation de son impact sur l’environnement. La première certification remonte à 2003.

Première cimenterie au Maroc à obtenir la Certification ISO 50001 V 2011

L’usine d’Aït Baha a, ainsi, été le premier site à bénéficier d’un cadre d’exigences lui permettant d’élaborer une politique d’utilisation efficiente de l’énergie. En nous donnant, notamment, des données sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour mesurer les résultats de cette politique, la certification ISO 50001 V 2011 nous permet de prendre des décisions éclairées et d’améliorer continuellement notre management de l’énergie.

Des plans d’actions constamment mis à jour qui s’appuient sur
  • Des bilans et audits énergétiques pour identifier les potentiels d’optimisation ;
  • Des investissements en équipements à haute efficacité énergétique (broyage vertical, variateurs de vitesse, etc.);
  • L’optimisation de la conduite des installations de production.

Parc éolien d'Indusaha

Le parc éolien que nous avons construit au niveau du centre de broyage d’Indusaha à Laâyoune alimente ce dernier à hauteur de 71% de ses besoins en énergie. En y additionnant l’électricité produite par les parcs éoliens tiers, nous avons réalisé plus de 76% de substitution par de l’énergie d’origine propre consommée au niveau de nos sites de production.

Concrètement, le recours à l’énergie éolienne a permis, grâce au parc éolien d’Indusaha à Laâyoune, d’épargner près de 11 200 tonnes de CO2 par an et près de 163 000 tonnes en 2021 via des parcs éoliens tiers.

Combustibles alternatifs

Les combustibles et matières de substitution (CMS) représentent un axe capital autour duquel Ciments du Maroc n’a de cesse de déployer ses efforts. Grâce à un choix optimisé des sources d’énergie, nous évoluons vers une maximisation de la part des combustibles de substitution et des sous-produits, ce qui nous permet d’opérer une économie considérable concernant les matières premières non-renouvelables et leur utilisation de manière responsable.

En 2021, nous avons poursuivi l’exploration de solutions nouvelles qui nous permettent d’augmenter notre taux de substitution thermique (TST) à travers la valorisation d’autres déchets. Outre les pneus déchiquetés, nous avons valorisé les grignons d’olives, qui constituent une solution biomasse à 100%. Des essais de valorisation ont également été opérés pour le bois et les déchets agricoles.

Réduire notre consommation d’eau

L’eau tient une place prépondérante dans la réduction de notre empreinte environnementale. Notre consommation est suivie au quotidien et tout est fait pour en réduire le niveau, en donnant la priorité au recyclage, à l’entretien et la mise à niveau des circuits, à la chasse aux fuites et à la sensibilisation du personnel. Mis en place sur un site pilote, un projet de plan d’urgence est en cours de généralisation sur l’ensemble de notre réseau. Il ambitionne de diminuer davantage notre consommation d’eau, en renforçant la contribution de Ciments du Maroc aux efforts nationaux de lutte contre les effets de la sécheresse.

En 2021,

13,5% est le taux de réduction du ratio spécifique de consommation d'eau pour la fabrication du ciment

150 000 m3/an d'eau économisée par l'utilisation de la technique de récupération de chaleur dans la cimenterie d'Aït Baha

 

ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Notre approche en matière d’économie circulaire vise aussi à augmenter de manière continue le pourcentage des résidus de substitution, principalement les cendres volantes et les résidus des oxydes de fer. En 2021, 27,5% des ajouts ciments ont été substitués, portant à 5,5% le taux de substitution global des matières premières consommées sur nos sites. Notre feuille de route CO2 prévoit encore d’importants investissements pour l’amélioration de la substitution des matières et des combustibles.

Acteur engagé auprès des autorités, Ciments du Maroc a participé, en outre, activement en 2021 à l’élaboration du dossier technique qui doit encadrer la gestion des déchets ménagers du Grand Agadir et la production de combustibles solides de récupération (CSR). Ce projet pilote s’inscrit dans le cadre du Protocole national pour la valorisation des déchets ménagers, qui a été conclu entre l’association professionnelle des cimentiers (APC) et les ministères concernés.