Préservation des espèces menacées d'extinction

Dans le cadre de son engagement pour la préservation de la biodiversité, Ciments du Maroc soutien le programme de protection et de conservation des espèces animales sauvages menacées d’extinction.
Ce programme, piloté par le Jardin zoologique national de Rabat et le Haut Commissariat aux eaux et fôrets, soutient la recherche en matière de faune sauvage au Maroc. Il concerne 22 espèces menacées au Maroc, huit font l’objet d’un programme de réintroduction, dont 5 sont des espèces éteintes à l’état sauvage au Maroc. C’est le cas notamment de l’ibis chauve, de l’autruche à cou rouge et des antilopes sahariennes, comme la gazelle dama mhorr et l’addax. 

Le jardin Zoologique de Rabat, est impliqué directement dans l’élevage des antilopes sahélo sahariennes et assure l’encadrement technique de toutes les opérations de translocation, de réintroduction de ces espèces en collaboration avec le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification.

Le statut d’espèces très menacées comme l’Addax (Addax nasomaculatus), l’Oryx algazelle (Oryxdammah), la Gazelle dama (Gazella dama), la Gazelle Dorcas (Gazella dorcas) et la Gazelle de Cuvier (Gazella cuvieri), place les programmes d’élevage de ces espèces parmi les efforts les plus importants, que le jardin zoologique national de Rabat entreprend.Le Maroc abrite la dernière colonie viable d’Ibis Chauve. En collaboration avec les instances internationales spécialisées, le jardin Zoologique National développe une politique de reproduction et de conservation d’une importante population de cette espèce rare. Source : Jardin zoologique de Rabat

Ciments du Maroc parraine le programme de préservation du vautour fauve ainsi que les gazelles dorcas. A travers ce sponsoring, Ciments du Maroc permet aussi de faire bénéficier des associations d’enfants dans le besoin, de visites du zoo et d'ateliers pédagogiques organisés par le Jardin zoologique national de Rabat.