Notre Histoire

1951 Création de la Société des Ciments d’Agadir (SCA), filiale à 100 % de la Société Ciments Français. La cimenterie dispose d’une capacité de 60.000 tonnes par an, qui passera 7 ans plus tard à 100.000 tonnes par an. En 1991, elle atteindra 1,1 million de tonnes par an.


1969 Introduction à la bourse des valeurs de Casablanca de la Société des Ciments d'Agadir puis quatre ans plus tard, ouverture du capital de la société aux actionnaires marocains. La part de Ciments Français passe alors à 37%.


1989 Création de deux filiales dans les matériaux de construction : Bétomar pour le béton prêt à  l'emploi (BPE) et Sagram pour les granulats. Ces deux sociétés fusionneront 10 ans plus tard sous le seul nom de Bétomar.


1990 Redevenu actionnaire majoritaire, Ciments Français lance la construction d’une nouvelle cimenterie d’une capacité de 600.000 tonnes à Safi avec la SNI et la BNDE en constituant la société Cimasfi. Cette capacité a été augmentée progressivement pour atteindre aujourd’hui 1 million de tonnes.


1992 Prise de contrôle par Italcementi de Ciments Français. Cimasfi et la société des Ciments d’Agadir (SCA) fusionnent sous le nom de Ciments du Maroc.


1997 Adoption d’une nouvelle identité visuelle, à l’instar des autres filiales d’Italcementi Group.  Création de la filiale Indusaha à Laâyoune et entrée en production de son centre de broyage.


1999 Fusion absorption de la société Asmar contrôlant la cimenterie de M’zoudia (Marrakech) par Ciments du Maroc.


2001 Finalisation du processus de certification ISO 9002 pour l'ensemble des usines de Ciments du Maroc (Marrakech en 2001, Agadir en 1999 et Safi en 1998).


2003 Certification ISO 14001 pour l’ensemble des sites de Ciments du Maroc.

Prix « Plages Propres » (Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement).


2005 Optimisation des performances des usines de Marrakech et de Safi.


2007 Prise de participation stratégique à hauteur de 11,7% du capital social de Suez Cement Company, premier producteur égyptien de ciment.
Certification ISO 14001 de la carrière Oulad Abbou : première carrière de granulats certifiée au Maroc.
Lancement des travaux de la nouvelle cimenterie d’Aït Baha.


2008 Prix « Innovation Plages Propres » dans le cadre de son action sur la plage de Safi (Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement).


2010 Mise en service de la cimenterie d’Aït Baha, d’une capacité de production de 2,2 millions de tonnes.
Doublement de la capacité du centre de broyage d’Indusaha à Laâyoune, en la portant à 0,5 million de tonnes.


2011 Mise en service du premier parc éolien à Laâyoune, pour alimenter en énergie le centre de broyage de Laâyoune, composé de 6 turbines d’un total de 5,25 MW.


2012 Prix de « l’initiative Plages Propres » (Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement).


2013 Lancement de la nouvelle stratégie de marque i.nova d'Italcementi Group.


2014 Fusion-absorption de Bétomar par Ciments du Maroc. Mise en service du centre de broyage de Jorf Lasfar. Mise en service du centre de broyage de Jorf Lasfar. Trophée Lalla Hasnaa Littorale Durable » (Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement).


2015 Signature d’un accord entre HeidelbergCement et Italmobiliare pour l’acquisition des parts de celle-ci dans Italcementi. Le nouvel ensemble, constitué de HeidelbergCement et Italcementi, devient ainsi le deuxième opérateur mondial dans le secteur du ciment, leader dans le métier des granulats et troisième acteur dans le béton prêt à l’emploi.
Constitution de la société holding Africim pour le développement d’activités de Ciments du Maroc en Afrique.
Création de la société Maestro Drymix issue de la joint-venture entre Ciments du Maroc et Grupo Puma pour la production et la commercialisation de mortiers secs prêt à l’emploi.


2016 Intégration de Ciments du Maroc dans HeidelbergCement Group.