21. septembre 2017

Communiqué Post Conseil d'Administration du 19 septembre 2017

CIMENTS DU MAROC :
RÉSULTAT D’EXPLOITATION STABLE DANS UN MARCHÉ EN REPLI

 

Le Conseil d’Administration de Ciments du Maroc, réuni le 19 septembre 2017 sous la présidence de Monsieur Mohamed CHAÏBI, a examiné l’activité de la société au terme du premier semestre de l’exercice 2017 et a arrêté les comptes y afférents.

 

CHIFFRES-CLÉS CONSOLIDÉS (*) (EN MMAD)

 

30/06/2017

30/06/2016Variation
Chiffre d'affaire opérationnel2 0292 007+1,1 %
Excédent brut d’exploitation929928+0,0 %
Résultat d’exploitation656655+0,0 %
Résultat net603503+19,8 %
Capacité d’autofinancement781765+2,2 %

(* ) Les comptes consolidés de Ciments du Maroc, établis conformément aux normes marocaines, sont en cours d’examen par les
Commissaires aux Comptes.

Les ventes de ciment en volume de Ciments du Maroc et de sa filiale Indusaha reflètent le glissement annuel du mois de Ramadan, avec un recul de 6,9 % comparativement au premier semestre 2016, la consommation nationale de ciment ayant enregistré quant à elle une baisse de 9,2 %. Par ailleurs, le résultat semestriel est positivement impacté par une hausse significative des volumes d’exportation par rapport à 2016.

Le chiffre d’affaires opérationnel s’établit en conséquence à 2 029 MMAD, en hausse de 1,1 % par rapport au premier semestre 2016.

L’excédent brut d’exploitation reste stable par rapport à la période précédente à 929 MMAD.

La baisse d’impôts sur le 1er semestre 2017 comparativement à la même période de 2016 étant justifiée par le déficit fiscal constaté sur l’exercice 2016, lui-même induit par la dépréciation des actifs détenus en Égypte. En conséquence, le résultat net progresse significativement par rapport au 1er semestre 2016.

La capacité d’autofinancement ressort en progression de 2,2 % pour s’établir à 781 MMAD.

Le Conseil a pris connaissance, avec satisfaction, de l’état d’avancement des projets d’acquisition d’un centre de broyage à Dakhla, ainsi que du projet de centre de broyage de Nador.

Le Conseil a également pris connaissance des études stratégiques de croissance externe en cours.

A télécharger