Centrale Solaire Noor

La centrale solaire Noor est un projet phare lancé dans le cadre de l'ambitieuse politique énergétique du Royaume Marocain. Il est situé dans la municipalité de Ghessate, dans la province méridionale de Ouarzazate, qui est célèbre comme lieu de tournage de films à succès comme "Lawrence of Arabia" et "Gladiator". La construction de la première phase du projet - Noor I - a débuté en 2013 et a pris fin en 2016. Le 4 février 2016, le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de mise en service de la première usine et a officiellement lancé la construction des phases II et III du complexe solaire.

Alors que Noor I et Noor II utilisent la technologie de l'énergie solaire concentrée (CSP) pour produire de l'électricité à l'aide de miroirs paraboliques mobiles de 12 mètres de haut, Noor III introduira une variante technologique de la technologie CSP en utilisant une tour solaire. La quatrième phase utilisera la technologie photovoltaïque.
La filiale d'HeidelbergCement, Ciments du Maroc, a été le fournisseur exclusif de ciment pour la première phase et est le principal fournisseur des deux dernières phases. La société a fourni jusqu'à présent 45 000 tonnes de ciment.

Au départ, l'usine fournira à 650 000 personnes locales de l'électricité solaire de l'aube jusqu'à trois heures après le coucher du soleil. C'est la période de pointe de la consommation d'électricité au Maroc. Lorsque le projet sera achevé en 2018, la capacité électrique sera de 580 MW, avec une capacité de stockage comprise entre 7 et 8 heures, ce qui permettra d'alimenter jour et nuit 1 million de foyers.

La centrale solaire Noor est le premier programme du pays pour les énergies renouvelables. Quatre autres centrales solaires suivront, de sorte que 2 GW d'électricité seront disponibles d'ici 2020 pour répondre aux besoins énergétiques du pays qui dépend actuellement des importations pour autant que 95% de la demande d'énergie. La politique des centrales solaires du Maroc contribuera également à l'effort mondial de réduction du réchauffement climatique. En tant qu'hôte de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 22) à Marrakech en novembre 2016, le pays constitue un excellent exemple.

Noor I devrait aider à lutter contre le réchauffement climatique en compensant 240 000 tonnes d'émissions de CO2 par an. Noor II et Noor III combinés permettront de compenser 533 000 tonnes d'émissions de CO2 par an. Une fois terminé, l'ensemble du complexe solaire Noor réduira ainsi les émissions mondiales de CO2 d'environ 760 000 tonnes par an.